Ali Kazma

Ali Kazma est né en 1971 à Istanbul (Turquie). Il vit et travaille à Istanbul (Turquie).

Ali Kazma, vidéaste et photographe, se consacre depuis une dizaine d’années à enregistrer l’activité humaine, la production et la création, dans un but quasi encyclopédique. Les vidéos d’Ali Kazma, à la fois analytiques et créatives, rigoureuses, minutieuses mais aussi poétiques, soulèvent des questions fondamentales sur le sens du travail et de l’activité humaine. En pointant sa caméra constamment du côté de la production, et non de la consommation, Kazma élit la position du travailleur et rend hommage à son geste, à sa compétence, à sa précision : le travail nous est proposé par l’artiste comme un savoir-faire, comme une des formes constructives de l’existence et de la société, alors que, dans le même temps, l’artiste construit son propre travail. Kazma produit ainsi une archéologie poétique de la manière dont l’homme intervient sur lui-même, sur le vivant, sur son environnement, et sur les objets multiples qu’il crée et utilise. L’œuvre de Kazma, et en particulier sa série « Obstructions », explore d’un même regard le temps et l’énergie : les « Obstructions », au sens de Kazma, sont celles que l’homme essaie d’opposer au temps qui passe et à la mort de toute chose ; c’est sa manière de résister, d’exister, d’être au monde.

Dans le fait de représenter le travail s’impose le devoir sous-jacent d’esthétiser une énergie, des gestes de transformation, des gestes d’accomplissement. Cette mise en avant de la transformation permet de faire apparaître l’énergie, de la rendre visible. Cette mise en forme présuppose la convocation, à travers l’image, du temps, à un rythme spécifique, qui soit concordant à l’esprit du geste. Cette concordance du rythme et de la forme est particulièrement précise dans Crystal.

Pour la 1re Biennale art nOmad — Sublime de Voyage, Ali Kazma montre en effet cette vidéo récente, Crystal (2015), et nous donne à voir la beauté fragile et rayonnante d’une création ancrée dans la tradition : celle de la cristallerie de Saint-Louis-lès-Bitche. L’artiste porte son regard intense sur le métier d’exception des créateurs artisanaux du cristal et nous fait découvrir, sortant des flammes et des mains de ces artisans puis modelés par leurs doigts et leurs bouches, des objets d’une beauté scintillante, à la magie séculaire, témoins aussi bien de l’effort individuel que d’une exigence collective de perfection.

Ali Kazma : Crystal, 2015. De la série « Obstructions ». Video mono-canal. 11‘. Produite par Vehbi Koç Founda- tion, Istanbul.