Frank Perrin

Frank Perrin est né en 1969 à Mogadiscio (Somalie). Il vit et travaille à Paris.

Frank Perrin est photographe, philosophe, critique, créateur de la revue Bloc-Notes (1992-1999) puis du magazine Crash dont il assure la direction artistique. Il focalise son activité récente, à titre de photographe mais aussi de penseur, sur le concept de « post-capitalisme », concept qui veut que le fruit obsessionnel de nos désirs de consommateurs n’est plus tant l’objet en tant que tel mais bien plutôt son image, une mise en scène, un processus électif. Frank Perrin explore d’une manière quasi scientifique nos obsessions contemporaines et nos fantasmes collectifs et, série après série, en crée une sorte de catalogue raisonné. Les défilés de mode, pour Perrin, ne sont plus tant une proposition vestimentaire qu’un théâtre où la beauté se produit, où la création s’expose, où la solitude des acteurs rencontre dans l’obscurité celle des spectateurs : une scène de tragédie dans laquelle le monde se reflète, se meut, s’émeut. La série des Joggers, autre sujet des photographies de Perrin : obsession spontanée, planétaire, de la performance. Les piscines : obsession encore, du plongeon, paradigme du spectacle, de la dissolution du corps, en toute élégance. Les scènes de pouvoir : obsession de l’argent et du « succès », qui, comme les œuvres d’art, demandent avidement à être regardés, admirés, enviés. Selon l’artiste, « La beauté, la mode, le spectacle, la planétarisation du futile : j’essaie d’attraper ces choses-là dans mes filets comme un chasseur de papillons. »

Pour en savoir + : http://www.frankperrin.org/

Frank Perrin : Atomic City, 2015. Marseille. Vidéo de 30′ en boucle.
Publicités