Freddy Pannecocke

Freddy Pannecocke est né en 1971 à Douai. Il vit et travaille dans le Nord-Pas-de-Calais.

Freddy Pannecocke fréquente très jeune les ateliers collectifs du CAPS où il rencontre le peintre Claude Szymczak. Après des études d’architecture intérieure, il se spécialise dans la scénographie. Il conçoit et réalise l’un des premiers stands pour la Coupe du Monde de Football en 1998, puis des décors pour le théâtre et la télévision. Il crée,  avec Claude Szymczak, la Maison des Arts de Sin-le-Noble, première maison des jeunes et de la culture orientée vers les arts plastiques. Directeur pendant six années, il y exposera des œuvres de nombreux artistes modernes et contemporains. Aujourd’hui, il continue de collaborer à de nombreux projets sociaux et culturels. Il fonde en 2006 le Smac, Service mobile d’animations culturelles, avec lequel il crée notamment la biennale d’art contemporain « Hybride » (avec la collaboration, notamment, de l’artiste Carole Douay). Autres créations singulières de Freddy pannecocke, une comédie musicale, Le pigeon de papier (2014), ainsi qu’un documentaire, Le geste et la couleur.

Pour la 1re Biennale art nOmad — Sublime de Voyage, Freddy Pannecocke présente sa Toison d’or (2014). Dans la mythologie grecque, Jason fils d’Éson, est un descendant d’Éole. Il est l’un des principaux héros grecs, particulièrement vénéré à Athènes pour sa quête de la Toison d’or avec les Argonautes. Il voit son père dépossédé du trône par son oncle Pélias ; devenu adulte, il réclame ce trône que Pélias promet de lui rendre, à condition qu’il rapporte de Colchide la Toison d’or. Après avoir pris la tête de l’expédition des Argonautes, Jason parvient auprès du roi Éétès, gardien de la Toison, qui le soumet à diverses épreuves dont le jeune héros triomphe grâce à l’aide de la fille du roi, Médée, qui s’est éprise de lui. À son retour, Jason découvre que Pélias s’est débarrassé d’Éson. Médée, désormais épouse de Jason, met au point une machination qui pousse les filles de Pélias à tuer leur propre père. Exilé à Corinthe, le couple vit heureux pendant dix ans. Cependant, Jason finit par délaisser sa femme et lui préfère Glaucé appelée aussi Créuse, la fille du roi Créon. Médée tue cette dernière, met à mort ses propres enfants, Merméros et Phérès, puis s’enfuit dans un char ailé, présent du Soleil. Jason rentre alors à Iolcos et, avec l’aide de Pélée et des Dioscures, monte sur le trône. Fin du voyage. Puissant mythe que celui-ci, pour le moins, dont Freddy Pannecocke traite a minima. La Toison d’or que nous présente l’artiste nordiste pend à un mur, pauvre relique responsable de tant de maux. Tout ça pour ça…

Pour en savoir + : http://freddy4410.wix.com/pannecocke

Freddy Pannecocke : La toison d’or, 2014. Peau de mouton, peinture et crochet.
Publicités